GEIKO
Geiko est l’entraînement dans l’esprit d’une recherche de perfection technique mais également de l’élévation de l’individu et donc de développement du mental et du contrôle de l’énergie intérieure
En Aïkido geiko  comprend différents modes de travail visant à  expérimenter entre autres le principe Ju : souplesse ou adaptabilité.
Dans le dojo, IPPAN – GEIKO est la pratique, sous la direction de l’enseignant, qui comprend  différents modes de travail

FUTSU - GEIKO
Les pratiquants, tous niveaux confondus, répètent alternativement la technique proposée par l'enseignant (mode le plus courant dans les Dojos).
UCHIKOMI - GEIKO
L'étudiant pratique avec une personne plus expérimentée ou avec l'enseignant, et répète jusqu'à épuisement, à droite et à gauche, la même technique ou le placement de celle-ci, pour parfaire précision, souplesse, vitesse...
HIKITATE - GEIKO
Sans jamais bloquer le mouvement, le pratiquant le plus expérimenté fait progresser le moins avancé en annulant les effets de mouvements mal placés ou désordonnés et en ne s'obligeant pas à chuter. La chute intervient lorsque le mouvement est correct, le déséquilibre réel. Méthode qui vise à corriger les défauts avec bienveillance.
GOKAKU - GEIKO
Les pratiquants sont de niveau technique équivalent, de force physique comparable, et étudient sans blocage ni frivolité des techniques peu enseignées, des difficultés particulières.
KAKARI - GEIKO
Un partenaire de niveau équivalent attaque ou bien selon une forme prédéterminée, ou bien selon différentes formes, sans interruption et avec une intensité égale : il est soit projeté, soit immobilisé.
TANINZU-KAKARI-GEIKO
Plusieurs partenaires utilisent continuellement la même forme d'attaque, ou différentes formes d'attaque, sans interruption et avec une intensité égale : ils sont soit projetés, soit immobilisés.
JYU - GEIKO
Pratique libre : on choisit un thème, attaque ou technique, et on exécute des variations sur le thème.
MITORI - GEIKO
Entraînement lorsqu'on est physiquement empêché de pratiquer : observation du cours, des techniques et des attitudes d'un point de vue extérieur. Développement des facultés d'observation.
YAGAI - GEIKO
Entraînement à l'extérieur, sans tatamis, sur toutes formes de terrains, de surfaces présentant des difficultés particulières : sols mous, très durs, rocailleux, sablonneux, etc.
HITORI - GEIKO
Pratique seul, dans le Dojo, ou en dehors du Dojo : respirations, mouvements, déplacements...
Les Quatre  Formes de Pratique
KO-TAÏ (GO-NO-GEIKO)
Corps très ferme, " lourd ", offrant une grande résistance au mouvement, sans jamais bloquer, pour développer la puissance, la stabilité, chercher le point de déséquilibre de UKE. Correspond à l'état " solide " de la matière.
JYU-TAÏ (JYU-NO-GEIKO)
Corps souple, application dynamique des techniques. Correspond à l'état " liquide " de la matière.
E-KI-TAÏ
Recherche de la dynamique et de l'harmonie UKE - TORI dans un travail sans heurts, rapide, alliant souplesse, puissance et précision des gestes et du placement du corps. Niveau avancé de la pratique. Correspond à l'état " fluide " de la matière.
KI-TAÏ (RYU-NO-GEIKO)
Harmonie complète dans l'anticipation et la fluidité des relations UKE - TORI : prendre l' "esprit" de son partenaire et l'amener à attaquer selon la forme désirée. Niveau le plus élevé de la pratique. Correspond à l'état "gazeux" de la matière.

 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com